La méthode

Apprenez la guitare jazz à partir des simples accords de la guitare d’accompagnement!


Vous y êtes : toute la méthode développée sur ce site se fonde sur un unique principe : utiliser les accords de base de la guitare comme point de départ à l’apprentissage du jazz. Ils vont devenir de puissants repères pour permettre de s’y retrouver sur le manche de manière claire et pouvoir jouer… hé bien tout, en fait.

Accords jazz, gammes, modes, arpèges, thèmes, phrases, improvisations, solos repiqués, walking bass, chord melody, etc. Tout peut fonctionner avec ce principe, et cela ne se cantonne évidemment pas qu’au jazz; la méthode est applicable au blues, au funk, au rock, à la pop, au reggae, enfin bref: à la musique.

Du coup, comme on revient chaque fois à la même base pour apprendre de nouvelles choses, il y a un effet de renforcement, ce qui peut rendre l’apprentissage plus facile et, je le pense, plus durable. Et finalement, si on analyse l’instrument, ce fameux principe est plutôt logique.

La guitare, un instrument harmonique


La guitare se classe au rang des instruments harmoniques, c’est-à-dire ceux qui sont capables de faire sonner l’harmonie, autrement dit les accords. Puisqu’elle a cette compétence, autant l’utiliser!

La guitare, un instrument qui transpose


Ce qui est génial avec la guitare, c’est que l’on peut transposer très aisément une mélodie ou un accord en les jouant exactement de la même façon, mais une ou plusieurs cases plus loin. C’est une force énorme, donc autant l’utiliser!

La guitare, un instrument fait pour penser en intervalles


Comme la guitare est un instrument particulièrement adapté à la transposition, le fait de penser en intervalles plutôt qu’en notes permet à mon humble avis d’engendrer des effets très positifs sur son apprentissage, notamment : comprendre le manche et s’y retrouver de manière très claire, réagir plus vite dans l’improvisation, et aussi obtenir un résultat davantage ancré dans la tête et les doigts.

La guitare, un instrument non « visible »


Hé oui, n’importe quel guitariste qui s’essaie un peu à la lecture de notes est confronté à ce problème : il faut jouer un nombre incalculable de fois un Do sur la troisième corde à la cinquième case pour pouvoir enfin se dire de manière plus ou moins naturelle : « là, à cet endroit sur le manche, c’est un Do ».

Ce phénomène s’accentue quand on se retrouve face à des altérations : Do#, ce n’est pas la même chose que Do, et jouer ou improviser en Do# majeur, ce n’est plus du tout pareil qu’en Do majeur. Demandez à un trompettiste ou un pianiste!

Les intervalles et les accords de base, c’est (vraiment) pratique!


Alors que pour nous les guitaristes, SI. Dès que l’on pense en intervalles, la mélodie est transposable et reste toujours la même : Do Ré Mi est donc 1 2 3 (fondamentale, seconde majeure, tierce majeure), et si on transpose un demi-ton plus, on obtient Do# Ré# Mi# mais en intervalles c’est tout simplement identique: 1 2 3.

Raccrochez cette mélodie à un accord de base, et le tour est joué! Les notes prennent du sens par rapport à l’accord, le tout devient plus visible et logique, en plus d’être transposable et donc facilement applicable dans autre contexte, comme par exemple un autre morceau. Ce qui est évidemment profitable quand on fait de l’improvisation!

Il faut quand même préciser…


Bon, que l’on soit bien d’accord, je n’invente rien, d’autres personnes personnes se sont penchées sur le sujet avant moi : la méthode de Charlie Christian, celle de Herb Ellis, le système CAGED, etc. Et je vous annonce également que ce n’est pas une méthode miracle. Ce qui fait qu’on progresse dans la musique, en plus de ses propes aptitudes, c’est le travail, beaucoup de travail, et la répétition des mêmes choses.

Mais pour y avoir réfléchi depuis quelques années maintenant, et pour avoir observé ses résultats sur de nombreux élèves, je suis convaincu que ma démarche pourra vous faire évoluer, que vous soyez plutôt débutant ou guitariste confirmé, que vous ayez envie d’aborder des choses simples ou complexes.

Mon but : à partir d’un principe de base simple et constant, vous permettre de comprendre et voir votre manche de la manière la plus claire possible, vous proposer des exercices efficaces et précis pour développer votre technique, votre connaissance du jazz à la guitare et votre créativité. Je n’ai plus qu’à assurer.

facebooktwittergoogle_plusmailfacebooktwittergoogle_plusmail

Comments are closed